Un succès considérable pour Entrepreneur 13

Le salon des entrepreneurs des Bouches-du-Rhône appelé Entrepreneur 13, organisé par la CPME 13, s’est tenu le 12 décembre 2019 au Palais du Pharo. Cette dernière édition a remporté un succès considérable avec plus de 3300 participants, au-delà même de toutes les espérances. Cette réussite remarquable est le fruit de l’implication de toute l’équipe de cette instance économique qui s’est investie avec une énergie et un enthousiasme exceptionnels.
DSCN3766

Moins de murs et plus de ponts ! Tel était le mot d’ordre de la CPME pour cette dernière édition d’Entrepreneurs 13. Dans un monde marqué par l’individualisme, où les frontières physiques et sociales sont de plus en plus marquées, la CPME 13 a réussi à mettre en place un salon où les barrières étaient abolies pour favoriser avant tout la rencontre et l’échange.
DSCN3768

Coup de chapeau à Alain Gargani
Si l’artisan de cette réussite est indéniablement Alain Gargani, son digne et valeureux président, il ne faut pas oublier toute l’équipe de la CPME qui s’est investie sans compter depuis plusieurs mois pour parvenir à ce résultat exceptionnel. Mentionnons notamment le travail remarquable d’Axel Greleau, Secrétaire Général, de Manon Armand, responsable communication et d’Ariane de Maistre, attachée de presse.

La CPME 13 est parvenu fort intelligement à rassembler plus de 150 exposants, des TPE, des PME, des institutions, des clubs, des fédérations professionnelles et également des médias comme La Provence, La Marseillaise, les Publications commerciales avec la présentation d’un dossier spécial sur la CPME 13 avec Alain Gargani en couverture, Marseille Plus le Mag qui a présenté le numéro spécial des personnalités qui font rayonner Marseille et la région avec également Alain Garagani en couverture.
DSCN3763

La force de ce salon a été de réunir toutes ces entités en un lieu unique et ainsi tous les acteurs de la sphère économique et politique. De très nombreuses personnalités étaient présentes lors de l’inauguration, du déjeuner des grandes tables, de la présentation du livre bleu et dans les allées, tout au long de la journée.
DSCN3762

Un superbe plateau
A la veille d’une grande échéance électorale, rares étaient les élus de toute tendance qui n’avaient pu participer à ce grand rendez-vous incontournable sur Marseille. Si l’on pouvait déplorer l’absence des ministres, et en particulier de Laurent Nunez, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, une grande majorité des élus de cette région était présente comme Renaud Muselier, président de la région Sud, des conseillers régioanux comme Isabelle Savon-Campagnola, conseillère régionale, des sénateurs comme Bruno Gilles ou Samia Ghali, des députés comme Bernard Deflesselles, Mohamed Laquila, des maires et notamment Sabine Bernasconi, Georges Christiani, Jean-David Ciot et Jean-Pierre Serrus ou encore des candidats à la mairie de Marseille comme Yvon Berland, ancien président d’Aix-Marseille Université ou son homologue à la mairie d’Arles, Patrick de Carolis.

La présentation du livre bleu
Au menu de cet événement made in 13, ce furent, entre autres, 150 exposants, des worshops, le village CPME for start up, un accélérateur de business. Aux côtés du déjeuner des grandes tables rassemblant un large panel d’acteurs d’économiques et de décideurs politiques, la présentation du livre bleu, fruit des propositions des entrepreneurs dans la perspective des municipales 2020, a constitué l’autre point d’orgue de cette journée.
DSCN3773
La CPME mène depuis plusieurs mois un travail de fond pour recueillir les attentes et avis des entrepreneurs et être force de proposition pour installer les ferments d’un développement économique durable, ambitieux, créateur de valeurs, d’emplois et d’inclusion.

Trois sujets sont apparus essentiels lors de cette présentation.
Il s’agissait tout d’abord de repenser les relations entre les pouvoirs publics et le monde économique.
La proposition consiste ainsi à mettre en place un comité de gouvernance économique dans chaque municipalité de plus de 40 000 habitants. «Le modèle n’a pas été inventé car il existe à Lyon depuis vingt ans», a stipulé Alain Gargani. L’enjeu est de consulter le monde économique pour chaque décision.
Il s’agit ensuite d’accompagner le développement de l’activité.
La CPME qui représente 99% de l’activité économique rassemble plus de 10500 adhérents. Il s’agit en fait de considérer les TPE afin de les aider sur le territoire. Pour réaliser cet objectif, il convient de mettre en place un guichet unique avec les services dédiés. Il faut également développer l’industrie 4.0 sur le commerce et les autres activités. Il faut par ailleurs développer les grandes filières économiques du territoire comme la santé, le tourisme, l’économie bleue, le tourisme, le maritime mais aussi l’environnement et l’énergie. Enfin, il faut intensifier le développement des activités de tri, de collecte et d recyclage des déchets.
Autre volet, la mobilité. Il convient pour la CPME de faciliter le trajet domicile travail. L’enjeu est d’améliorer la mobilité et surtout la performance adaptée aux flux professionnels.
Les trois grandes priorités sont les liaisons entre Aix et Marseille, le trajet entre Aubagne, la Ciotat et Marseille aussi les liaisons avec l’Etang de Berre. Il faut privilégier les mode de transport doux et développer les pistes cyclables.
Aujourd’hui, le transport et le logement sont deux freins majeurs à l’emploi. Il faut selon lui apporter des solutions.

Dans un autre registre, la CPME accorde une priorité à la redynamisation des centres villes. Cela passe par un plan de redynamisation dans un projet municipal. La piétonisation est une solution mais ce n’est pas la seule.
Cela passe par ailleurs pour la CPME par la création d’un adjoint au centre ville et par le recrutement d’un manager de centre ville.

Des priorités pour l’économie
L’enjeu est pour l’instance patronale d’insuffler auprès des décisionnaires politiques, des listes et des candidats, des idées, au moins 50% de propositions. Le but est que les propositions sur les listes il y ait une labellisation Energie compatible. L’objectif est d’avoir des élus qui tiennent compte de ceux qui créent de la richesse. Alain Gargani a même souhaité que les élus respectent les engagements. «Nous devons être enthousiastes, créatifs et toujours être aux côtés des élus pour les accompagner dans leurs décisions», a t-il souhaité.
DSCN3771
Ses trois priorités sont ainsi la mise en place d’un comité de gouvernance économique, la redynamisation des centres villes et une place essentielle accordée à la mobilité. «Pour les transports, le gouvernement doit contribuer à hauteur de 2,5 Milliards pour Marseille pour fluidifier le trafic et apporter un milliard pour le contournement de la Gare Saint-Charles», a t-il souligné.

Il est toutefois fort regrettable que cette implication forte de la CPME avec des propositions constructives et intelligentes aient perdu toute crédibilité dès le lendemain avec l’engagement d’Alain Gargani auprès d’un candidat alors que toutes ces propositions s’adressaient à tous les candidats de toutes les communes du département.
Jean-Pierre Enaut


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s